Aller directement au contenu
Un jardin de vie

Restauration du clocher de l’église

  • Janvier 2018 : la croix a été remise en place au sommet de l’Église

 

  • Juin 2017 : le clocher de l’église va être rénové

L’édifice construit entre 1909 et 1912 paraît de loin en bon état. Cependant, les parties supérieures, très exposées souffrent de vieillissement. La flèche et la chambre des cloches doivent donc être restaurées. Le travail principal sera réalisé par une entreprise de taille de pierre spécialisée dans les monuments historiques. Le sommet du clocher sera entièrement déposé, les pierres fracturées remplacées, les cadrans seront rénovés et des prestations de remise en état des pierres de la partie basse du clocher seront également réalisées.

Les travaux auront lieu de fin mai 2017 à janvier 2018. Pour permettre aux ouvriers de travailler en toute sécurité, le montage d’un échafaudage, du sol jusqu’au sommet de la croix à 47 mètres a été nécessaire.

Pendant cette période, les sonneries des cloches seront d’abord arrêtées en journée puis sur une période plus importante par la suite, lors des travaux spécifiques de taille et de changement des pierres sur la flèche du clocher.

 

 

 

  • 5 juillet 2017 : l’échafaudage est posé !

Il aura fallu un peu moins de six semaines pour monter l’échafaudage. Entre deux et quatre ouvriers de l’entreprise LVTEC sont intervenus pour assembler près de 50 tonnes de matériel.

En plus de l’échafaudage, un monte-matériel et personnel a été installé afin de faciliter les manutentions de matériel et surtout, dans quelques semaines, des pierres blanches qui seront livrées en nombre pour la pointe du clocher.

Plusieurs jours ont également été nécessaires pour coordonner le déplacement d’antennes relais de téléphonie mobile de l’intérieur du clocher vers la structure extérieure de l’échafaudage.

Les deux ouvriers, Johann et Julien, de la société LVTEC finalisant la pose des derniers éléments « sont spécialisés et ont l’habitude de poser ces structures métalliques, avec des exemples de châteaux, de cathédrales, et des pointes à 80m !  Avant tout, ce métier demande des conditions physiques et une aptitude spécifique à travailler à ces hauteurs, avec le respect de toutes les règles de sécurité ».

Les tailleurs de pierre de l’entreprise Lefevre d’Angers vont entrer en action, pour le repérage et le référencement de pierres à changer et à traiter, sous l’œil de Mme LEGRAND, architecte : « c’est une phase importante qui débute. Chaque pierre sera référencée avec prise des dimensions, afin de les préparer en atelier».

 

  • 19 juillet 2017 : dépôt de la croix, à la pointe du clocher

 La croix, à la pointe du clocher de l’église a été déposée, avec une grue mobile de levage de quatre essieux, d’un poids de plus de 50 tonnes, avec une hauteur de levage de 63 mètres.

la croix est sortie de son logement assez facilement, et sans nécessiter la dépose de la pierre sommitale de plus de deux tonnes.

Le nettoyage du clocher est en cours ainsi que plusieurs sondages en extérieur et à l’intérieur du fût, afin de faire un point précis sur toutes les prestations légères et « lourdes ».