Aller directement au contenu
Un jardin de vie

La sécurité en vélo

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière : « C’est une mesure douce, qui a aussi une valeur pédagogique envers les parents », précise-t-il : « si un parent n’en met pas, l’enfant va demander ‘Pourquoi tu ne mets pas de casque ?’. On veut passer le message par la voix des enfants. »

 

Jusque là recommandé, il sera désormais obligatoire. À compter du 22 mars, le port du casque devient impératif pour les bambins de moins de 12 ans.

 

Cette mesure de sécurité a déjà fait ses preuves : en cas de chute, le casque diminue de 70% le risque de blessure sérieuse à la tête.

Désormais, une personne transportant ou accompagnant un enfant de moins de 12 ans sans casque risque une amende de 90 €. Les autorités comptent sur cette « mesure douce » pour éviter les accidents chez les petits, mais aussi pour que les cyclistes de tous âges soient incités à porter eux-mêmes un casque. Les effets protecteurs du casque sont reconnus. Selon des statistiques communiquées par la Sécurité routière, il diminue le risque de blessure sérieuse à la tête de 70%, celui de blessure mineure de 31% et celui de blessure au visage de 28%.

 

Plus d’info : Port du casque obligatoire