Aller directement au contenu
Un jardin de vie

Saint-Sylvain, commune déléguée de Verrières en Anjou

Bienvenue à Verrières en Anjou !

Depuis le 1er janvier 2016, nous avons changé de commune … sans changer de lieu de vie. 

Saint-Sylvain d’Anjou et sa voisine Pellouailles-les-Vignes font partie des 131 communes (sur les 357 du Maine-et-Loire en 2015) qui ont décidé de se regrouper pour constituer une commune nouvelle.  

Un rapprochement qui entérine des liens naturels et sociaux de longue date et une grande proximité géographique : à l’entrée du bourg de Pellouailles, juste en face l’église Sainte-Émerance, au lieu-dit Le Pavé, seule une petite rue sépare des maisons situées jusqu’ici sur les deux territoires.  

Devenus maires tous les deux en mars 2014, François GERNIGON pour Saint-Sylvain d’Anjou, et Jean-Pierre MIGNOT pour Pellouailles les Vignes, ont étudié les possibilités de rapprochement offertes désormais par la loi. Le 19 novembre 2015, le conseil municipal de Saint Sylvain d’Anjou, d’une part, et celui de Pellouailles-les-Vignes, d’autre part, ont délibéré et décidé de créer une commune nouvelle.

Premiers pas de Verrières en Anjou 

François GERNIGON a été élu le 7 janvier 2016 maire de Verrières en Anjou. Il est également maire-délégué  de Saint-Sylvain d’Anjou. Jean-Pierre MIGNOT devient maire-délégué de Pellouailles les Vignes et premier adjoint de la commune nouvelle.  

Jusqu’aux élections municipales de 2020, le conseil municipal est composé des 27 conseillers sylvanais et des 19 conseillers pellouaillais élus en 2014, soit un total de 46 élus. En 2020, un nouveau conseil sera instauré sur la base d’une liste de 33 élus.

D’ici là, les deux localités, qui se sont dotées d’une charte  pour préciser leur volonté commune et leurs orientations, auront appris progressivement à mettre leur gestion et leurs équipements en commun.

Peut-être que dans l’avenir, le regroupement d’autres communes voisines, avec Verrières en Anjou sera envisagé. 

 

Concrètement, ce qui change pour les habitants

La nouvelle organisation territoriale implique le changement des adresses postales de chacun (habitants, entreprises, associations…). 

Pour les habitants, les pièces d’identité (carte d’identité, permis de conduire, passeport…) ou encore les cartes grises n’ont pas besoin d’être changés.

Vous pouvez informer les différents organismes de votre changement d’adresse comme ERDF, GRDF, organisme de téléphonie et Internet, compagnie d’assurance, établissement bancaire, sécurité sociale, mutuelle, employeur, caisse de retraite, service des impôts… Cette liste est non exhaustive.

chgm adresse commune nouvelle

Si le changement d’adresse n’est pas effectué, les services postaux continueront toujours de distribuer vos courriers envoyés à l’ancienne adresse (49480 SAINT SYLVAIN D’ANJOU), le code postal 49480 étant maintenu.

La commune de Verrières en Anjou a donc été créée mais les 2 communes déléguées subsistent avec chacune leurs mairies déléguées.

Ces dernières restent ouvertes à leurs horaires habituels afin de ne pas modifier les services publics de proximité dans les deux communes :

  • Demande de Carte Nationale d’Identité,
  • Etat-Civil (mariages, décès, reconnaissance naissance, parrainage civil…)
  • Gestion du cimetière
  • Recensement militaire
  • Réservation des salles
  • Inscription scolaire
  • Urbanisme

 

Quelques chiffres 

Sur le plan intercommunal, Verrières en Anjou est membre d’Angers Loire Métropole, devenue communauté urbaine au 1er janvier 2016 (carte ci-dessous). Pellouailles en était membre depuis 1977 et Saint-Sylvain depuis 1994. 

Carte VEA agglo

La population de Verrières en Anjou additionne 4 738 Sylvanais et 2 551 Pellouaillais, soit un total de 7289 Verroises  et Verrois, nom adopté le 7 janvier par le nouveau conseil municipal. Ce qui fait de Verrières en Anjou la 6ème commune de l’agglomération angevine.

 

Pourquoi Verrières en Anjou ?

Ce nom rappelle la forêt de Verrières, qui couvrait tout le secteur au nord-est d’Angers, entre la Loire et le Loir, au Moyen-âge. Des tâches vertes sur les cartes IGN en gardent encore la trace. Un lieu-dit porte ce nom à Trélazé et, tout près, existe un « Petit Verrières », sur Saint-Barthélemy d’Anjou. 

C’est de cette forêt, grâce aux défrichements des moines, que sont nées les paroisses du secteur. 

Verrières ? Selon le dictionnaire historique du Maine et Loire (le « Célestin Port », version actualisée de 1996), « le nom implique à l’évidence l’existence d’anciens centres de verreries utilisant le bois de la forêt et sans doute le sable de la Loire ». Une étymologie qui pourrait bien être aussi, du latin vitriniacum, … celle de Vrigné.  

 

 Verrières … en France

On compte douze autres Verrières en France, dont huit avec ce seul nom, sans qualificatif.

Depuis une commune des Ardennes aux 27 citoyens, jusqu’à Verrières-le-Buisson, en région parisienne, où vivent 15 600 habitants, la plupart ont choisi comme « gentilé » le nom de Verriérois, avec un accent aigu ; quelques autres Verrièrois, avec un accent grave.

A Verrières, dans la Marne, vivent les Padadas (les « pendeurs de saint », condamnés en justice en 1250, selon la légende, pour s’être vengés, sur une statue de Saint Didier, du gel de leurs vignes un 23 mai, jour de sa fête).

Près de Troyes, dans l’Aube, habitent 1 800 … Verrichons !

 

Tous nos remerciements à Alain BODY pour sa très large contribution à ces informations.